Archive pour octobre, 2013

Comment susciter la générosité d’un donateur

28 octobre 2013

Comment susciter et préserver la générosité d’un donateur?

Voilà le genre de question « qui tue », pour paraphraser Guy A. Lepage. Cette question mérite que les gestionnaires d’organismes prennent le temps de s’y attarder.

En premier lieu, une bonne liste de donateurs doit contenir des informations détaillées. Dans quel cadre s’effectue la sollicitation? Par lettre? Pour un événement-bénéfice? La contribution provient-elle d’un de vos contacts? Quel âge a le donateur? Femme ou homme? S’agit-il d’une contribution unique ou récurrente? Si récurrente, depuis quand? Don ou commandite? Le don provient-il d’un legs testamentaire? S’agit-il d’un don en argent ou en matériel? Cette contribution fait-elle suite à une campagne publicitaire? Est-elle liée à la présidence d’honneur de votre comité de financement? Est-ce un don d’individu, de corporation, de fondation, de communauté religieuse? Etc.

Le plus difficile pour les organisations où il y a un fort roulement de personnel est de colliger et de mettre à jour l’ensemble de ces informations. Plus un organisme a une bonne connaissance de ses donateurs et met à jour régulièrement leur profil, meilleure sera l’approche qu’il adoptera pour les événements et stratégies à venir. Il y a un public pour chaque sollicitation et il est important de bien le connaître. Ça évite d’éparpiller ses forces et d’effectuer des sollicitations trop larges du genre « bouteille à la mer ».

Voici quelques informations qui vous aideront à optimiser vos démarches. Un donateur satisfait de sa relation avec l’organisation pourra contribuer à sa cause durant 5 à 7 ans. Il apprécie recevoir le reçu aux fins d’impôt dans les 30 jours suivant sa contribution. Un donateur aime avoir des nouvelles de l’organisme : son développement, ses réalisations et surtout l’impact de son travail pour les clientèles qu’il dessert. Un donateur apprécie voir son nom mentionné dans un rapport annuel ou sur un tableau d’honneur, quel que soit le montant de sa contribution, sauf s’il demande l’anonymat. Après quelques années, un donateur peut être intéressé à ce qu’on fasse appel à lui pour son expertise ou pour participer à un comité ou un conseil d’administration. Un donateur aime beaucoup rencontrer l’équipe de bénévoles ou de permanents et être invité à des soirées de reconnaissance des bénévoles ou à des journées portes ouvertes.

Soyez à l’écoute de vos donateurs, ils entendront davantage l’appel de votre cause.

L’importance de fidéliser ses donateurs

21 octobre 2013

Fidéliser vos donateurs

Il n’y a pas si longtemps, lorsqu’on recevait la contribution d’un donateur, on lui faisait parvenir une belle lettre de remerciement accompagnée du dernier rapport d’activité et d’un reçu aux fins d’impôts. Puis, on consignait son nom dans un fichier Excel jusqu’à la sollicitation de l’année suivante, et ainsi de suite. Comme il y a de plus en plus de sollicitations, les donateurs s’attendent maintenant à davantage…

L’essentiel est de bien identifier et de communiquer la nature et l’importance de votre cause. Qui est la clientèle? À quoi servira l’argent? Plus vous serez clair et précis, plus le donateur sera disposé à investir… et à s’investir. Il doit saisir les besoins réels de votre organisation et surtout comprendre que chaque contribution améliorera la qualité des services offerts à la communauté que vous desservez.

Posez des petits gestes qui stimuleront l’intérêt de vos donateurs, par exemple, en créant un blogue ou un groupe Facebook. Profitez de toutes les occasions pour faire de courtes présentations orales dans des lieux publics ou auprès de grandes entreprises – sans qu’il soit question de produits à vendre ou d’appel direct à la générosité. Établissez un partenariat avec des médias et prenez le temps de diffuser les résultats de vos sollicitations tout au long de vos démarches, histoire de rassurer vos donateurs sur votre dynamisme et l’impact de votre cause. Publier des témoignages de réussite illustrés de photos sur ce que vous avez mis en place grâce à la générosité de la population est une belle façon de dire merci et de valoriser les contributeurs.

Un donateur soutient une cause pour différentes raisons. Parce qu’il connaît les personnes qui le sollicitent. Parce que la cause lui plaît. Parce qu’il a bien saisi les enjeux de la cause et qu’il souhaite s’investir financièrement dans son développement. Ou parce qu’il sait que son geste sera reconnu comme une aide concrète à des gens qui vivent des difficultés.

Plus vous serez franc et honnête, plus le donateur voudra vous soutenir d’une façon ou d’une autre : en temps, contacts ou argent. Plus vous serez transparent et plus les différents donateurs seront là pour vous.

L’important est de bien préparer vos démarches et surtout d’avoir une vision à long terme de vos recherches de financement, car vous serez appelé à faire des sollicitations de différentes envergures, liées à l’évolution de votre organisation.

Appartenance Mauricie et le 2.0

15 octobre 2013

Un projet qui fonctionne en Mauricie :

                       

Alors que les sociétés d’histoire et les institutions patrimoniales tentent de trouver des façons d’attirer les jeunes, Appartenance Mauricie Société d’histoire régionale (www.appartenancemauricie.net) compte déjà quatre jeunes administrateurs sur son conseil d’administration. Un modèle unique au Québec selon la Fédération Histoire Québec!

      Ce que nous avons fait :

–          La création d’un bulletin électronique faisant état de l’actualité historique régionale, envoyé mensuellement aux membres;

–          Une séance photo thématique «jeune». Nous utilisons ces photos dans toutes nos communications;

–          L’animation journalière de notre page Facebook;

–          La création d’une capsule historique et d’un concours diffusés sur les réseaux sociaux;

–          La création d’une signature visuelle distinctive;

–          Un rallye historique durant les Journées de la culture;

–          La tenue d’un kiosque au Salon du livre;

–          La tenue de conférences historiques sur des sujets attrayants (ex. : la prostitution à Trois-Rivières au 19e et 20e siècle, la chasse aux sorcières, Laviolette n’a pas fondé Trois-Rivières, etc.).

 

      Les résultats :

–          Une moyenne de 50 participants à nos conférences historiques (dont la moitié étant des jeunes de 18 à 35 ans);

–          800 visionnements de la capsule historique et sa diffusion au Téléjournal de Radio-Canada du Saguenay-Lac-St-Jean;

–          Une invitation à présenter une conférence sur le volet jeunesse au Congrès de la Fédération Histoire Québec;

–           La négociation d’une entente de partenariat avec le programme Histoire et civilisation du Collège Laflèche;

–          Notre page Facebook est passée de 60 à 500 fans;

–          Un passage de 3 à 40 jeunes membres (18-35 ans) en un an et demi;

–          Une notoriété et une image dynamique!

Marie-Pier Lemaire

Administratrice Appartenance Mauricie