Avant la sollicitation, la réflexion

18 novembre 2013

Avant la sollicitation, la réflexion

 

On me demande souvent quelle est la recette miracle pour amasser rapidement des fonds. Depuis plus de vingt ans, ma réponse est toujours la même. La recette miracle n’existe pas, mais certains éléments sont essentiels pour réussir. Lorsque je donne des formations, je répète souvent que faire une sollicitation, c’est comme faire un gâteau. Si on oublie un ingrédient, il y a de fortes chances qu’il ne lève pas. C’est la même chose pour une recherche de financement. Avant de vous lancer, prenez le temps de faire le tour de vos ingrédients…

  1. Voici les premières questions à se poser. Quel est l’objectif financier de notre campagne? À la période où nous prévoyons faire la sollicitation, y a-t-il d’autres campagnes de financement et, si oui, quelle est leur durée : 1, 2, 3 ans? Trop souvent négligé, le sujet de la compétition doit être abordé : quels organismes ou quels types d’organisme seront en sollicitation en même temps que nous?
  2. Les questions suivantes portent plus particulièrement sur votre organisme. Notre organisation est-elle suffisamment connue pour attirer l’attention des médias et de nos partenaires? Avons-nous un porte-parole ou un président d’honneur qui appuiera nos sollicitations? Combien d’heures doit-on consacrer à la préparation de la campagne? En tant que responsable de la campagne, quelles tâches dois-je assumer? Puis-je compter sur le conseil d’administration? Ses membres seront-ils actifs ou plutôt effacés dans cette campagne?
  3. Une fois cette analyse effectuée, il est temps d’envisager le scénario d’un éventuel partenariat. Serait-il intéressant d’unir nos forces à un autre organisme et de faire une sollicitation commune? Cette alliance pourrait vous faire économiser temps, argent et énergie.
  4. Enfin, voici la question qui est probablement la plus importante. Est-ce que j’ai l’entière responsabilité de la campagne de financement ou est-ce que j’exécute des objectifs de sollicitation et un plan d’action que je n’ai pas choisis? Si je réalise un mandat auquel je n’adhère pas vraiment, ma motivation sera-t-elle au rendez-vous? Est-ce qu’une campagne conçue par une tierce personne ou un groupe est adaptable à notre réalité spécifique : locale, régionale, provinciale?

Les réponses que vous obtiendrez avec cette réflexion vous permettront de bien préparer votre plan d’action ou de le réaménager en y apportant des modifications que vous serez en mesure d’expliquer aux personnes concernées. Et vous serez prêt à passer à l’étape des sollicitations.

Laisser un commentaire

*