Recrutement de clientèle culturel jeunesse

7 octobre 2013

Dans le cadre de mon travail, il m’arrive souvent d’entendre les organisateurs d’activités ou d’événements culturels me dire : «Les jeunes ne participent pas! C’est difficile de les rejoindre!» Comment faire pour intéresser cette clientèle à la vitalité culturelle des petits milieux?

 

La simple action d’annoncer une activité ou une campagne de recrutements par des affiches collées dans les commerces ne vous assurera pas le succès escompté! C’est bien, mais peu suffisant. Voici le top 5 des bonnes pratiques à adopter pour susciter de l’intérêt chez les jeunes :

 

  1. Approchez une personne-ressource qui connaît bien les jeunes (ex. : techniciens en loisir de l’école secondaire ou de la municipalité, enseignants, animateurs de la Maison des Jeunes, etc.) que vous ciblez;

 

  1. Soyez innovateurs. Sortez des sentiers battus!;
  2. Proposez un projet qui engage à fond les jeunes. Évitez de leur faire jouer le rôle de spectateurs. Misez plutôt sur leur participation active;

 

  1. Créez un site web avec une section destinée aux jeunes. Intégrez-y Facebook. Si votre organisme ou événement n’est pas visible sur le web, il n’existe pas aux yeux des jeunes;

 

  • Je vous entends déjà soupirer en pensant aux coûts et aux habiletés qu’un site Internet engendre! Pour créer facilement votre site web, le gérer et le mettre en ligne gratuitement, rendez-vous au www.jimdo.com. Même pas besoin de connaissances HTML!

 

  1. Dotez votre activité d’une visibilité pour les jeunes. Si les parents et les amis peuvent y assister, si la reconnaissance de la communauté auprès des jeunes est encouragée, votre projet a beaucoup plus de chance d’attirer l’attention (ex. : exposition, publication d’un cahier spécial dans le journal local, mise en valeur des jeunes impliqués via Facebook, etc.).

Marie-Pier Lemaire, Agente de développement culturel à la MRC des Chenaux

Laisser un commentaire