Une campagne de financement, ça se planifie

28 août 2013

Une bonne campagne de financement, ça se planifie

Les organisations sont en constante recherche de financement, autant pour leur fonctionnement régulier que pour réaliser divers projets : construction d’un nouveau bâtiment, achat de matériel ou d’équipements, etc. Savez-vous que, seulement au Québec, il y a plus de 178 000 organismes à but non lucratif qui, à un moment ou un autre dans l’année, effectuent des démarches de sollicitation de fonds publics ou corporatifs? Ceci est sans compter tous les appels à la générosité spontanés dont notre quotidien pullule : les gens qui ont besoin d’argent pour soigner un enfant malade, les itinérants à qui on donne un peu de monnaie, etc. Il existe donc plusieurs petites et grandes sollicitations, et vous ne serez jamais seul sur votre territoire à vous y consacrer.

Voilà pourquoi il faut bien préparer votre campagne de financement. Les quelques questions suivantes devraient vous aider à mieux planifier vos démarches. Combien de personnes (alliés) vont contribuer à la sollicitation? Qui fera quoi? Est-ce que ces personnes ont déjà fait des recherches de financement dans leur milieu? Avez-vous été clairement désigné comme responsable de la sollicitation? Ou vous a-t-on dit, lors d’une réunion du personnel : « Tu serais bon ou bonne pour faire de la sollicitation, veux-tu t’occuper de la campagne, cette année? » Si vous avez été engagé pour la mise en place de la nouvelle sollicitation, vous retrouvez-vous sans aucun outil ou document susceptibles de vous aider à planifier la collecte de fonds? Disposez-vous d’un budget? Quelles sont les attentes de vos supérieurs ou de votre conseil d’administration?

Après avoir répondu à ces questions, répertoriez tous les documents qui ont été utilisés lors des sollicitations des cinq dernières années. Cela vous permettra de dresser un portrait réaliste des outils dont dispose l’organisation pour ce type de démarche. Ensuite, précisez avec l’ensemble de vos alliés sur le territoire qui fait quoi, et surtout combien d’heures chacun peut consacrer à votre campagne.

Prévoyez un plan de travail réaliste qui devrait comprendre 30 % de votre temps alloué à la promotion de la campagne et 60 % en préparation et sollicitation – comprenant la rédaction et la tenue des événements-bénéfices. Réservez 10 % pour faire un bilan de campagne et cibler ses réussites… de même que ses échecs, à éviter lors des futures sollicitations.

Préparez un calendrier annuel des tâches liées à votre campagne de financement : par semaine, par mois et par saison. Ne dérogez pas de cette planification et rappelez toujours à vos différents alliés qu’une bonne campagne demande préparation, conviction, objectif commun, et ce, autant au niveau de la promotion que de la finance.

Laisser un commentaire

*